Ce qu'il en coûte

bulle.png
Création 2022-2023

« C’est quoi être infirmière ? C’est prendre soin. C’est placer l’humain au centre de la vie. Communiquer. Rassurer les gens. Affronter ses propres peurs. Celles des familles. C’est essentiellement de la gestion humaine.  Ce sont des rapports entre deux personnes qui ne se connaissent pas mais qui vont partager des choses très privées. Des secrets. Ce sont aussi des questionnements éthiques. Avec ce métier on se confronte à la vie, à la mort. On essaie d’apporter du bonheur aux gens. Les maisons de retraite c’est assez sombre. J’emmène un peu de fantaisie dans leur vie. Je leur souris beaucoup. Je leur parle. Je plaisante avec eux. Je leur apporte mon humanité et mon aide. Je me bats pour faire naître la vie dans ces lieux précisément de fin de vie. Ce que je fais c’est petit, ça ne se voit pas, mais je crois que ça compte." Marie Delmarès

 

Thèmes : les soignants, le 4ème âge, la crise de l’hôpital public.

Présentation

La crise sanitaire nous amène à regarder les soignants d’un autre œil, voire à les regarder tout court. Lors du premier confinement, nous les applaudissions chaque soir à 20h, ces premiers de cordée, voire de corvée. Nous érigions en héros ce personnel soignant qui, faute de moyens (manque de masques, de surblouses, de réanimateurs), risquait sa vie pour sauver celles des autres. Un an et demi plus tard, nous stigmatisions ceux d’entre eux qui ne voulaient pas se faire vacciner...
J’ai donc eu envie d’aller à la rencontre de ces êtres qui se sont retrouvés au cœur de la tempête, de recueillir leurs témoignages, d’interroger leur vocation, leur lien aux patients, leur rapport au 4ème âge et à la mort, mais aussi l’impact que cette « crise » a eu sur leur vie.
Le spectacle s’appuie donc sur une base documentaire à partir de laquelle s’est écrit un monologue. J’imagine un jeu très physique, organique, direct, à fleur de peau. Afin de rompre avec le premier degré que pourraient susciter les témoignages recueillis, j’ai décidé de m’entourer d’un musicien qui accompagnera « en live » le texte, fera ressortir sa musicalité, apportera le contrepoint, des respirations et la poésie nécessaire. La musique n’aura pas une place secondaire. Il s’agira d’un véritable duo texte/musique.

Je travaillerai également avec une chorégraphe à l’écriture de mouvements dans l’espace pour amener le texte « ailleurs », le faire résonner en dehors de ce qui est dit par les mots. Dans le soin, le corps, le travail physique est omniprésent.
Pour traduire l’univers hospitalier, mais aussi la société aseptisée dans laquelle nous vivons, j’imagine une scénographie constituée de bâches en plastiques. Une bâche au sol qui délimite l’espace de la comédienne. Une bâche en fond de scène sur laquelle  se dessineront des mots, des dessins, des formes.

Texte et mise en scène : Marie Delmarès

Collaboration artistique de Jacques Grizeaud

Musique: Jeff Manuel

Chorégraphie, mouvement: Sabine Samba

Avec Marie Delmarès et Jeff Manuel

Public : à partir de 13 ans

Durée : 60 minutes

Production: Les attracteurs étranges

avec le soutien du Conseil départemental du Gers et du conseil départemental des Landes